Le guide du débutant pour s’asseoir pour la méditation – Auraclaire

Le guide du débutant pour s'asseoir pour la méditation

Quand j’ai commencé à méditer, j’ai pensé que méditer était une activité magique. Si je pouvais le faire correctement, je pensais que cela me relierait au Grand Mystère, révélerait ma vraie nature, développerait la sagesse et me donnerait la paix intérieure.

Tout ce que j’avais à faire était de suivre ses règles impénétrables et ses instructions mystérieuses.

Je m’assoyais les jambes croisées (en lotus si je pouvais le supporter). Epine droite mais souple. Mes mains dans des positions spéciales. Je relâchais la tension encore et encore, essayant d’atteindre un niveau de tension inatteignable au point zéro. Je pensais que chaque instruction contenait une clé invisible qui, j’espérais, me rapprocherait du Divin.

Mais avec toute mon attention portée à mon corps, cela a-t-il réellement aidé ma méditation? Pas si le but de la méditation est d’en apprendre davantage sur votre esprit au lieu de ressembler à la couverture d’un magazine de méditation.

S’asseoir pour la méditation n’a pas besoin d’être complexe ou physiquement éprouvant. Votre posture doit soutenir votre pratique et non la distraire. Pour les débutants, il est souvent préférable de commencer simplement.

Existe-t-il une «bonne» façon de s’asseoir pour la méditation?

Bien qu’il existe de nombreuses instructions différentes sur la position assise, il existe deux thèmes communs qui reviennent encore et encore dans de nombreuses traditions différentes.

La première est que vous devez avoir une base ferme et équilibrée. Que vous soyez assis sur une chaise ou sur un coussin, vous devriez vous sentir ancré et stable. Votre poids doit être équilibré.

Et la deuxième instruction commune est d’avoir une colonne vertébrale dressée. Le slouching est déconseillé. Il se sent mal à l’aise et rend votre attention paresseuse. Certaines techniques sont assez strictes à ce sujet. Pour d’autres, c’est plus une ligne directrice.

Mais à part être ancré et avoir une colonne vertébrale dressée, le reste peut varier énormément. Mains vers le haut ou vers le bas. Yeux ouverts ou fermés. Jambes en lotus ou pas. Regardez vers le bas ou vers l’avant. Certaines instructions sont assez strictes tandis que d’autres sont plus indulgentes. Il existe de nombreux tours différents sur la bonne façon de méditer.

Alors pourquoi est-ce important?

La principale raison d’utiliser une posture de méditation spéciale est d’aider à développer votre pratique de méditation. La posture est conçue pour minimiser les distractions. En organisant votre corps, il aide à calmer et à organiser votre esprit.

De plus, utiliser la même position jour après jour aide votre esprit à savoir automatiquement comment s’installer. C’est un peu pavlovien. S’asseoir dans la même position chaque fois que vous méditez est un signal direct à votre esprit que «maintenant il est temps de méditer».

Et la dernière raison pour laquelle de nombreuses traditions suggèrent d’utiliser des positions particulières est que cela aide à équilibrer votre corps énergétique. Certaines traditions sont assez exactes sur ce point. Par exemple, ils indiqueront que certaines positions des mains créent des effets différents dans le corps. Bien que les opinions varient sur ces effets, de nombreuses personnes pensent que votre corps est mieux préparé pour la méditation dans une position équilibrée et ancrée.

En fin de compte, la méditation peut avoir lieu n’importe où et dans n’importe quelle position. Mais en tant que guide de bon sens, une posture de médiation formelle facilite la méditation.

Comment s’asseoir dans une posture de méditation simple

  • Trouvez une position confortable sur un coussin ou sur une chaise. Si vous êtes sur un coussin, ayez suffisamment de hauteur sous vos hanches pour pouvoir vous asseoir confortablement sans avoir à vous tenir droit. Si vous êtes sur une chaise, ayez les pieds à plat sur le sol de manière équilibrée et uniforme.
  • Permettez à votre colonne vertébrale d’être douce et droite.
  • Placez vos mains sur vos genoux, paumes sur vos jambes ou ouvertes vers le ciel.
  • Laissez oui la tête pointer vers l’avant et légèrement vers le bas pour ne pas dépasser votre menton.
  • Fermez les yeux ou laissez les yeux ouverts, le regard doux.

C’est ça. Pas de pocus hocus. Rien de mystérieux. Adoptez une position à la fois équilibrée et confortable – des points bonus si vous utilisez la même position chaque fois que vous méditez.

Questions courantes sur la position assise pour la méditation

Dois-je m’asseoir en lotus?

Non! Toute position confortable pour vos jambes convient. Si vous êtes sur le sol, vous pouvez vous asseoir les jambes croisées ou les genoux pliés pour que vos pieds soient à côté de vos hanches. Placer une hauteur sous vos hanches (un oreiller, un coussin ou un bloc de yoga) peut vous aider si votre dos est douloureux ou vos hanches serrées. Si vous êtes assis sur une chaise, placez vos pieds uniformément sur le sol.

Dois-je acheter un coussin ou un banc de méditation spécial?

Non. Certaines traditions de méditation utilisent des coussins ou des bancs de méditation spéciaux. Si vous les aimez et qu’ils vous mettent à l’aise, ils peuvent être un bon outil pour votre pratique. Mais si vous voulez vous asseoir sur un oreiller ordinaire, un bloc de yoga ou une chaise, c’est bien aussi.

Et si mon dos me fait mal?

Parfois, il est plus facile de commencer par un support pour le dos. Vous pouvez vous asseoir sur une chaise ou contre le mur pour ne pas avoir du mal à rester debout.

Il n’y a rien de complexe à s’asseoir pour méditer. Trouvez une position équilibrée et commencez.

Laisser un commentaire